Retour
42_la_station Created with Sketch.

La Station

42_la_station Created with Sketch.
Le Paris du son avec
X
B3E39134-8394-4AD4-972C-AEEE29C88F54 Created with sketchtool.

Nova a beau avoir déménagé Porte de Montmartre, c’est désormais Porte d’Aubervilliers, dans un quartier guetté (de loin) par la gentrification, qu’on passe une partie de nos nuits. On descend à La Station – Gare des Mines, en bordure de banlieue nord, et on change de monde. Ancienne gare à charbon mise à disposition par la SNCF en 2016, le lieu est devenu un port d’attache pour ces marginaux qui ne le sont pas trop (des branchés ?) et qui gravitent, une fois la fin de journée arrivée, vers cette gare où l’on ne fait pas que passer. Des parpaings récupérés traînent à côté du dancefloor, la bière ne coûte pas grand-chose, le déplacement vaut toujours le coup. Sur les rails, à côté de ces murs qui pourraient évoquer la grisaille mais qui disent plutôt l’underground, on danse sur ce que la capitale propose de plus alternatif : la famille techno Qui embrouille qui, le label punk Bord Bad, les collectifs LGBT Polychrome ou Barbi(e)Turix, le festival Idéal Trouble d’Étienne Blanchot… et une programmation qui, toujours, nous oblige à rester en gare plus longtemps que prévu.

 


La Station – Gare des Mines  |  29, avenue de la Porte d’Aubervilliers, 75018 Paris