Retour
15_tshegue Created with Sketch.

Tshegue

15_tshegue Created with Sketch.
Le Paris du son avec
X
B3E39134-8394-4AD4-972C-AEEE29C88F54 Created with sketchtool.

Il y a des groupes sur lesquels on a des certitudes. Avec Tshegue (Faty Sy Savanet et Nicolas « Dakou » Dacunha) par exemple, entité punk, afro, percutante, révoltée, on sait qu’on rentrera du concert le tee-shirt ou tout autre tissu potentiel trempé, l’énergie retrouvée, les sens bouleversés, les soucis ailleurs, et surtout, le sourire largement dessiné sur les lèvres. Deux petits EP au compteur (Survivor en 2017, Telema en 2019), mais déjà une réputation d’ouragan scénique qu’on a pu souvent vérifier (on se souvient d’une Nuit Zébrée marseillaise particulièrement réussie) pour ce groupe qui traîne pas mal vers Barbès et la Goutte d’or, foyer principal de la communauté congolaise à Paris, où on voyait d’ailleurs Faty circuler, lancée sur le boulevard de La Chapelle à proximité du métro aérien, dans le clip de « M’Benga Bila ». Elle a grandi à Kinshasa, puis a fait le tour des banlieues parisiennes. Lui a grandi en banlieue sud avec une oreille à Cuba, où son père a participé à la révolution. Une révolution que l’on peut donc faire et, grâce à Tshegue, sur la piste de danse, l’esprit en transe mais les idées bien en place.